Un ours, of cOurse

musicien, comédien

Spectacle créé en 2013 de la compagnie L'entente cordiale.

Ecrit et mis en scène par Alice Zeniter et composé par Lawrence Williams.

Un conte musical, parlé, gesticulé et chanté par trois musiciens, deux acteurs et six instruments.

Comédiens: Fanny Sintes et Marc Vittecoq

Musiciens: Olivier Mettais-Cartier, Marco Quaresimin et Lawrence Williams

Scénographie: Morgane Baux

Ce spectacle s'est déjà joué au théâtre de Vanves (92), à la Maison de la Poésie (Paris 3ème),à la Cité de la Musique (Paris 19ème), à la Passerelle - Scène Nationale Saint Brieuc (22), à la Filature - Scène Nationale de Mulhouse (68), au Flâneries Musicales de Reims (51), à Culture Commune - Scène Nationale du bassin minier du Pas de Calais (62)...

Livre paru chez Actes Sud Junior en octobre 2015, illustrations Julie Colombet

Dans une forêt tout ce qu’il y a de plus ordinaire, dans une forêt sans exotisme, se trouve un ours solitaire, unique spécimen de son espèce, arrivé là sans qu’on sache bien comment. Cet ours peureux a toujours vécu dans sa grotte minuscule sans rencontrer personne. Il décide un beau jour que sa solitude est intenable et qu’il veut désormais partager sa vie avec quelqu’un. N’importe qui. La première qui voudra de lui. Il se oint, se peigne et part en quête d’une fiancée.

Mais les habitants de cette forêt sans ours ne parviennent pas à l’identifier et refusent tous de s’intéresser à un animal qui n’est probablement « qu’un gros chien frapadingue ».Rejeté de tous, plus très sûr lui-même d’être vraiment un ours, notre héros décide alors qu’avant de trouver l’amour, il doit réveiller en lui son oursitude — une qualité intérieure qui en imposerait à tous ses voisins suspicieux. Après avoir longuement réfléchi, il se résout à croquer un lapin. C’est le genre de choses qui impressionnent. Il part alors en chasse, sans bien savoir à quoi peut ressembler le rongeur qu’il cherche.

Au cours de son voyage il rencontre toute une foule de petits animaux... dont un lapin qui pour échapper à son sort fait semblant d’être un hérisson. Mais que peut alors faire le hérisson qui croise leur route sinon faire semblant d’être une loutre ? Et la loutre qui arrive ensuite ? Quelle identité va-t- elle usurper ?

Et surtout : quand cet ours têtu va-t-il comprendre que les lapins n’ont rien à voir avec sa crise d’identité ?

Plus d'informations sur le site de la compagnie L'Entente cordiale.